Un matin d’été en Anjou

Partir courir au petit matin sur ma terre natale @trélazé , profiter des derniers instants de fraicheur. Sentir le vent frais sur ma peau, la douce chaleur des rayons du soleil, les ardoises qui craquent sous mes pieds.

Démarrer doucement, échauffer la machine, mon corps… Sentir mes muscles qui s’éveillent, ma respiration, m’étirer un peu…. Des mouvements lents… Marcher… Puis accélérer petit à petit… Courir… Monter au sommet, redescendre, remonter encore et ainsi de suite. Etre attentif à mes sensations, l’intensité de l’effort, mes points d’appuis, mon équilibre, mes muscles… Certains dans l’effort, d’autres dans le relâchement, mes articulations, mes os, ma respiration.

Et puis faire une pause au sommet, profiter du paysage, sentir l’air qui rentre dans mes poumons, l’air qui sort, sentir mon cœur qui bat, jusqu’au bout de mes doigts… Et puis fermer mes yeux… profiter… Une émotion… Un sentiment… Agréable. Quel sentiment ? Bien être ? Satisfaction ? Enthousiasme ? Difficile à dire… Et si je m’en foutais ? Si on s’en foutait de comprendre ? Juste ressentir, vivre cet instant, dans le présent et profiter…

#trelaze#ardoisieres#angers#angersmaville#loireauthion#sport#trail#running#trailrunning#proprioception#schemacorporel#instantpresent#sophrologue#sophrologie#sophro#sophrology#pierrealexandreperrin#pierrealexandreperrinsophrologue#relaxationdynamique#relaxationsdynamiques#rd1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.